Bienvenue sur le site du Partenariat Opérationnel Conjoint
Actualités et informations sur nos actions

 

« Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis ».

Antoine de Saint-Exupéry

Voir la vidéo de formation aux gestes barrières.

htestttt-galerie-data-image-12-36.jpg
Premier comité de pilotage du Partenariat Opérationnel Conjoint (11 mars 2020)

Ce site a été créé et maintenu avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité de Civipol et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

EDITO

 

Nous, Mame Seydou NDOUR, Commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle, Directeur de la police de l’air et des frontières, Coordonnateur national du Partenariat Opérationnel Conjoint et Jean-Luc GONZALES, Commissaire divisionnaire, chef de mission et coordonnateur européen sommes tout particulièrement fiers et heureux d’écrire avec aussi une certaine émotion, les premiers mots les plus justes du site - poc-actualités.com -, puisqu’il s’agit d’une première. 

 

 

Le Partenariat Opérationnel Conjoint ou le POC selon son acronyme connu maintenant de beaucoup, porte sur la lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes au Sénégal. Il répond à une demande des autorités sénégalaises formulée auprès de l’Union européenne pour lutter de façon plus efficace et surtout pérenne contre ces trafics.  

 

Nous avons tous en mémoire, les images relayées par les médias télévisuels, écrits et bien entendu par le « web », de migrants à bord d’embarcations parfois de fortune qui tentaient et qui essayent encore, de rallier les côtes européennes ; l’actualité quasi quotidienne le rappelle cruellement. Ces migrants clandestins en quête d’une vie qu’ils pensaient meilleure, là-bas en Europe ou ailleurs dans le monde,  l’ont souvent payé au prix fort, parfois jusqu’au péril de leur vie provoquant des drames humains, familiaux et sociaux, dont les cicatrices ne sont toujours pas refermées.

 

Le POC qui a démarré le 1er novembre 2019, entend combattre les trafiquants de migrants et auteurs de la traite de personnes en unissant les efforts des différents services de l’État qui contribuent de façon principale ou participative (Centif, CNLTP, Douane, Gendarmerie, Justice et Police).  À cet égard, la division nationale de lutte contre le trafic de migrants relevant de la Direction de la Police Aux Frontières (DPAF) est au cœur de ce dispositif, mais elle n’est pas la seule. 

 

Sous l’animation des coordonnateurs et des points focaux de chaque institution, nous souhaitons jouer en équipe, forte de ces différences. Il n’y a pas d’un côté l’équipe sénégalaise et de l’autre, l’européenne, mais bel et bien une équipe mixte. Celle-ci est formée de personnes d’origine bien différentes, venues d’horizon divers bien entendu du Sénégal, mais, aussi d’Espagne, du Canada, de France, du Canada, de Guinée, d’Haïti et du Maroc.

Autrement dit, la diversité est notre force.


Aussi, faisons nôtre la citation de Antoine de Saint-Exupéry, autre amoureux du Sénégal qui écrivait dans son ouvrage la Citadelle :

 

« Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis ».

 

Faisons de ces mots de fraternité, de partage, de vivre ensemble, la devise du POC, qu’elle nous guide et nous éclaire en ces moments difficiles où la crise de la COVID-19 a aussi changé la donne, pour combattre tous ces trafiquants cupides, avides d’argent facile. 

 

Pour les plus classiques, une version résumée des activités du POC au format papier sera aussi éditée régulièrement sous la bannière « La lettre du POC ».

 

Nous souhaitons aussi nous appuyer sur les partenaires techniques et financiers du Sénégal pour que « poc-actualites.com » soit diffusé le plus largement possible, bien au-delà du Sénégal, ouvert au monde, osons-le, pour que le plus grand nombre ait connaissance de nos activités.


Ce site et son corollaire écrit la Lettre seront ce que nous en ferons.


Il pourra aussi également être un forum, un espace d’échanges d’informations ouvertes, sur une évolution juridique nationale ou internationale par exemple, mais utiles à tous ; un lieu aussi de réflexion, une chaîne qui nous relie, dont nous sommes tous un maillon de la lutte contre les criminels en général et les trafiquants de migrants et d’êtres humains en particulier.

 

Sur ce point, le Docteur Mody NDIAYE, Secrétaire permanent de la Cellule Nationale de Lutte contre la Traite des Personnes nous fera part de sa « réflexion sur le Corona virus et le POC» dans « chroniques » du site. D’autres, nous en sommes certains viendront alimenter notre réflexion,

 

Faisons connaître autour de nous « poc-actualités.com » et la «Lettre du POC» ; nous comptons sur vous et sur vos commentaires pour en améliorer le contenu !   

 

À vos plumes ou plutôt à vos claviers !

 

 

ACTUALITES

 

media
  | 10/05/2021
Réunion de travail avec le conseillé technique du DGPN
Ce jeudi 6 mai 2021, au siège du POC à Dakar à quelques encablures du siège de la DGPN, s’est tenue une réunion de travail entre le nouveau conseiller du DGPN, le Commissaire de police Souleymane BA et l’équipe du POC. Le commissaire BA est conseiller technique du DGPN en charge notamment de la coordination de la coopération internationale. Le chef de mission, le commissaire divisionnaire Jean-Luc GONZALES a présenté les membres permanents du POC et a rapidement abordé les sujets d’actualité. Le commissaire Ba a exprimé son entière disponibilité pour suivre la mise en œuvre à son niveau des différentes demandes d’actions de coopération. Le chef de mission l’a chaleureusement remercié de son engagement pour le suivi du POC.
media
Actuelles  | 05/05/2021
Ouverture de la formation de formateurs en techniques de sécurité en intervention
Le lundi 3 mai 2021, à l'Ecole nationale de Police de Dakar, a débuté une formation de formateurs en techniques de sécurité en intervention. D'une durée de 3 semaines, cette session est animée par deux instructeurs français. L'action réunit plusieurs services de police (BIP, DPAF, DPJ, Sûreté Urbaine) ainsi que des représentants de la douane. L'ouverture a été faite par le chef de mission du POC.
media
  | 29/04/2021
Atelier régional sur la fraude documentaire et la procédure pénale à Saint-Louis
Du 26 au 28 avril 2021, deux membres permanents de l’équipe du POC siège, Zakiya GENEVEE et Bruno THOMAS, se sont déplacés à Saint -Louis pour y animer un atelier sur la fraude documentaire, la traite des personnes, le trafic de migrants et la procédure pénale. Les participants, membres des forces de sécurité du ressort de compétence des villes de St Louis, Rosso et Louga, en l’occurrence 6 gendarmes, 6 policiers et 5 douaniers, ont été sensibilisés à la détection de la fraude documentaire et à la prise en compte judiciaire de cas de traite des personnes et de trafic de migrants. Cet atelier, dont le format est évolutif, a été mis en place dans le cadre de la composante 1 du programme qui vise l’action interministérielle et le renforcement des capacités des forces de l'ordre dans la lutte contre la traite des personnes et le trafic de migrants. Il sera reproduit autant que de besoin sur l’ensemble du territoire sénégalais. La clôture de cette rencontre s’est déroulée dans le salon de l’Hôtel de la Poste de Saint-Louis, en présence du Lieutenant-colonel Emile MANGA, commandant de la légion de gendarmerie de Saint-Louis ; du Lieutenant-colonel Babacar NDOUR DIOP, chef de la subdivision des douanes de Saint-Louis et du Commissaire Mamadou TENDENG, chef du commissariat central de Saint-Louis.  
media
  | 23/04/2021
Réunion de travail sur l’application du système dématérialisé de gestion des informations judiciaires
Ce jeudi 22 avril 2021, dans les bureaux du POC, en présence du chef de mission Jean-Luc GONZALES, du conseiller technique Bruno THOMAS et de la chargée du suivi de la coopération régionale Zakiya GENEVEE, a été présentée par M. Mamadou TOURE une plateforme informatisée de recueil de l'information statistique à caractère judiciaire.M.Mamadou TOURE, expert en systèmes d’information, a développé ce programme suivi notamment par le Directeur adjoint à la Direction générale des Affaires criminelles et des Grâces du Ministère de la Justice, M. Mor NDIAYE.Le POC, à la demande de la DACG, appuiera le développement de cette application notamment dans un premier temps, auprès des juridictions du ressort de la Cour d’Appel de Saint-Louis du Sénégal, retenue comme site pilote de ce projet.Cet outil quand il sera déployé et après que les opérateurs aient été formés, doit permettre le recueil et l'exploitation statistique des décisions judiciaires en particulier dans le domaine du trafic de migrants et de la traite des personnes.

 




Action en lumière :
Formation aux gestes barrières contre la COVID et remise de matériel de protection


Partager sur les réseaux sociaux